Ranger c’est magique?

Pendant de très longues années, je n’ai lu que des romans. Pour moi lire était avant tout se laisser emporter par une histoire, une aventure, … Depuis quelques années cependant, j’ai fait quelques entorses à mes habitudes : je me suis mise à lire des livres que l’on peut classer dans le domaine du développement personnel.

Cet été je me suis plongée dans le best seller de Marie Kondo : « La magie du rangement ». J’ai la chance d’avoir une grande maison. C’est une chance, certes, mais quand il s’agit de faire du tri et du rangement, cela devient clairement un inconvénient…! On trouve toujours une place où accumuler les choses, pour les avoir hors de sa vue pendant un certain temps, les oublier et ainsi ne pas avoir à trier! Le problème, c’est qu’un jour où l’autre, on tombe sur ces objets accumulés et que l’on est découragé par la montagne de choses qu’il faut ranger. J’avais comme beaucoup d’entre vous certainement entendu déjà beaucoup d’astuces sur la meilleure façon de procéder comme par exemple : « si vous n’avez pas mis un vêtement depuis plus d’un an, débarrassez-vous en : c’est que vous ne le remettrez jamais ». Certes, j’ai beaucoup de vêtements que je ne mets plus parce qu’ils ne sont plus à ma taille ( c’est la façon la plus douce que j’ai trouvé de dire les choses…) ou bien parce qu’ils ne sont plus adaptés à mon mode de vie. Cette méthode est intéressante mais ne prend pas en considération l’attachement que l’on porte aux vêtements. En effet, les vêtements sont bien plus qu’une façon de nous couvrir et de nous protéger du froid. Pour bien le comprendre et si le sujet vous intéresse, je vous recommande le podcast de Valerie Tribes : Chiffon.

Cet attachement ne concerne pas uniquement le vêtement mais aussi l’ensemble des objets que l’on a accumulés autour de nous, en général sur plusieurs années. La méthode de Marie Kondo se concentre principalement sur cette notion d’attachement aux objets. Elle vous propose de prendre chaque objet entre vos mains, et de mesurer le plaisir, l’attachement, l’émotion que cet objet vous apporte. Au début cela peut sembler un peu étrange, mais en réalité on arrive assez vite à s’y faire!

Première étape :

Ne pas ranger pièce par pièce comme on nous le recommande souvent, mais « domaine par domaine » : c’est à dire l’ensemble de vos papiers administratifs, puis l’ensemble de vos vêtements, puis l’ensemble de vos livres, … Pour moi cela a été une vraie révélation et m’a permis d’être vraiment efficace. A la fin d’une journée de rangement, j’ai l’impression d’avoir VRAIMENT avancé dans mon projet de rangement, et pas uniquement d’avoir rangé une pièce mais qu’il me restait TOUT  le reste de la maison à l’exception d’une pièce, et cela, cela change la perspective!

Deuxième étape :

Marie Kondo a bien compris que cette notion d’attachement peut être difficile à mesurer au début, et elle conseille donc de ranger la maison dans l’ordre suivant :

  • Les vêtements,
  • les livres,
  • les papiers,
  • les objets divers

C’est l’ordre qu’elle recommande, mais en indiquant qu’il faut commencer par ce qui est le plus facile pour nous, donc si l’ordre qu’elle indique ici ne correspond à votre ressenti, n’hésitez pas à le modifier! Pour moi les papiers sont beaucoup plus facile à trier, je n’y ai que très peu d’attachement.

Troisième étape :

Ne pas hésiter à jeter… Là j’avoue que je ne la suis pas trop : je déteste jeter… Je pense que les objets qui n’ont plus d’utilité pour nous en aurons peut-être pour quelqu’un d’autre. Aussi quand j’attaque une séance de tri et de rangement, je préparer plusieurs sacs : un sac « à vendre », un sac à donner chez Emmaüs, un sac à « jeter ».
Les objets que je mets à vendre sont des objets en bon état (jouets, vêtements, meubles) mais qui ne me plaisent plus ou n’ont plus d’utilité à la maison.
Les objets à donner chez Emmaüs sont des objets qui sont eux aussi en bon état, mais dont je sais que la valeur est trop petite pour que les gens fassent la démarche de les rechercher sur un site de petites annonces.
Les objets à jeter sont les objets trop usés pour être réutilisés.

Quatrième étape :

Marie Kondo donne aussi des indications pratiques sur la façon de ranger les objets à la maison. Je reconnais que je n’ai pas suivi l’ensemble de ses recommandations, mais celles que j’ai mises en place m’ont vraiment simplifiée la vie. Par exemple, elle préconise de ranger les chemises et les T-shirts à la verticale. Au départ, cela m’a semblé étrange, mais à l’usage c’est vraiment très utile : on voit en un regard l’ensemble des chemises que l’on a à disposition plutôt que de devoir détailler une pile de chemises les unes sur les autres et défaire cette pile au fur et à mesure des manipulations…

Si vous souhaitez profiter de ces jours ci où nous sommes bloqués  à la maison par un temps difficile pour mettre de l’ordre, je vous recommande de vous inspirer de sa méthode pour mener votre mission à bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *