Bien choisir l’activité extra-scolaire de son enfant

Les activités extra-scolaires  peuvent aider notre enfant à prendre du plaisir, à bien se développer, à se découvrir une vraie passion ou un vrai talent pourquoi pas, mais elles peuvent aussi générer de la fatigue, de la tension ou même de la frustration.  Dans notre enthousiasme de jeune parent, le résultat attendu peut donc être contraire à celui obtenu. Il faut donc se poser les bonnes questions avant de choisir pour son enfant et surtout AVEC son enfant.

Activité sportive, activité culturelle, activité créative…?

On connait les bienfaits d’une activité sportive, surtout lorsque tous les pédiatres nous mettent en garde sur les dangers des écrans et ainsi la passivité des enfants et leur tendance à rester trop sédentaires. Choisir une activité sportive présente ainsi beaucoup de bénéfices : l’exercice physique, mais aussi augmenter son esprit de combativité.

Mais les activités culturelles proposent aussi de nombreux avantages : l’apprentissage de la musique permet par exemple de développer la coordination des gestes, et la concentration. Rien de mieux que le théâtre pour améliorer la mémoire et la confiance en soi.

Les activités créatives, elles, vont booster l’imagination de votre enfant tout en lui permettant de faire travailler ses mains. Je ne m’étendrai pas ici sur les bienfaits de la couture (je manquerais totalement d’objectivité), mais ils sont nombreux, et notamment celui d’utiliser les mathématiques qui sont parfois appris laborieusement à l’école…

Activité collective ou individuelle?

Les activités collectives permettent à nos enfants de renforcer leur esprit d’équipe : on y apprend que bâtir une victoire ou subir un échec, se vit ensemble. La victoire ou la défaite d’une équipe de foot ne dépend pas uniquement d’un bon attaquant… Si celui-ci n’est pas supporté par d’autres joueurs qui lui ont fait des passes de qualité, il ne pourra jamais marquer! Par ailleurs, si les joueurs en défense et le goal n’assurent pas leur rôle, l’équipe adverse pourra toujours marquer plus de buts.
Les activités individuelles, en revanche permettent de stimuler la confiance et l’estime de soi. Des qualités qui nous serviront toute notre vie.

En résumé, comme dit l’adage: « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Comment insérer cette activité dans un quotidien déjà bien chargé?

Le choix de l’activité de l’enfant ne doit pas dépendre que de cela, mais c’est important tout de même de prendre en compte la fatigue de votre enfant, mais aussi la vôtre. Inutile de l’inscrire à une activité à laquelle vous n’aurez pas le temps de l’emmener non?

Pensez à vous renseigner sur les jours et les horaires de cours. C’est la base me direz vous, mais parfois on ne réalise pas qu’inscrire son enfant au rugby signifie aussi qu’il faudra l’accompagner à des matchs qui ont souvent lieu le week-end… Si vous avez déjà plusieurs enfants, votre emploi du temps va lourdement se compliquer!!

N’hésitez pas à vous rapprocher des autres parents pour vous arranger pour les accompagnements : cela peut vraiment alléger votre planning.

Enfin, rappelons qu’il n’est pas nécessaire de multiplier les activités : nos enfants ont de moins en moins de temps pour rêvasser, ce qui est bien dommage… savoir mettre son cerveau et son corps au repos de temps en temps permet de mieux se développer. Si votre enfant a envie de faire trop d’activités, proposez lui alors les stages de vacances, qui sont aussi une bonne façon de découvrir de nouvelles activités!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *